Soumis par direcoop le ven, 11/10/2017 - 18:00

RENTRÉE SYNDICALE 2017 – 2018 SOUS LE SIGNE DE LA RÉUSSITE DE LA CARRIÈRE ENSEIGNANTE À L’UL

Rentrée Syndicale 2017-2018

Le Syndicat de l’Enseignement Supérieur du Togo (SEST) et le Syndicat National des Enseignants du Supérieur (SNES) ont effectué, le vendredi 10 novembre 2017, leur rentrée syndicale 2017-2018, à la salle de conférence de l’Institut Confucius de l’Université de Lomé. Le thème retenue pour cette deuxième édition est ‘‘réussir sa carrière à l’Université de Lomé’’.

Les travaux de ladite rentrée syndicale 2017-2018 ont été ouverts par la Directrice de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Mme Ama Dzifa GAMETI, en présence du 1er Vice-Président de l’Université de Lomé, Pr Komlan BATAWILA et des responsables syndicaux des enseignants de l’UL.

"Il n’y a point de doute que l’amélioration de la qualité de notre enseignement supérieur ainsi que des conditions de travail est un souci permanent pour le gouvernement résolument engagé à accompagner le sous-secteur dans ses pas décisifs, dans ses sauts qualitatifs", a indiqué Mme GAMETI, tout en appelant les uns et les autres à faire preuve de patience et le sens élevé de la responsabilité.

D’après Mme GAMETI, plusieurs avancées ont été réalisées par la gouvernement sur la question de la prise en compte de la situation salariale actuelle des enseignants dans les calculs des pensions. Il s’agit notamment du « solde du passif des augmentations obtenues en novembre 2011 dont 30% des salaires et 50% des indemnités au titre de l’accord du 03 novembre 2011; et le remboursement des cotisations à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) des enseignants intégrés à la Fonction publique ». Ces deux dernières doléances font l’objet de dispositions pour leur prise en compte prochaine, selon la Directrice de Cabinet.

"... grâce aux efforts du gouvernement, une partie du corps des Enseignants-chercheurs a été intégrée à la Fonction publique, avec la perspective d’un mécanisme d’intégration automatique des autres vagues. À cet égard, une loi est à l’étude et permettra de régler définitivement ce problème", précise la Directrice de Cabinet.

Le 1er Vice-Président de l’Université de Lomé a attiré l’attention des enseignants sur la nécessité d’arrimer tout cahier des doléances à la promotion des bonnes pratiques conformément aux devoirs des enseignants. Enseigner, évaluer, corriger, s’impliquer dans la vie de l’institution en participant aux réunions et délibérations, pour ne pas citer ces droits.

Après le cérémonial des allocutions et la photo de famille, les travaux de la rentrée syndicale 2017-2018 ont tourné autour de trois (3) communications, notamment "la carrière à l'Université de l'engagement à la retraite: droits et devoir de l'enseignant chercher", "les avantages de la pension complémentaire"; et enfin " le bilan et perspectives sur les doléances des enseignants chercheurs des universités publiques". Un déjeuner de travail a mis fin aux travaux.

Rappelons que cette rentrée syndicale 2017-2018 à l’Université de Lomé intervient après celle de l’Université de Kara qui s’est déroulée le 03 novembre 2017.