Soumis par systeme le jeu, 03/10/2016 - 10:45

SEMINAIRE DE VULGARISATION DES RESULTATS DU PROJET D’OUVRAGE DU PASCRENA SUR LA RECONCILIATION NATIONALE AU TOGO

PASCRENA

L’Association des Historiens et des Archéologues du Togo (AHAT) et le Centre d'Etudes et de Recherches sur les Organisations, la Communication et l’Education (CEROCE) de l’Université de Lomé ont animé le jeudi 10 mars 2016 à l’Auditorium de l’UL, un séminaire de vulgarisation des résultats du projet intitulé «Ethnicité, crises sociopolitiques et processus de réconciliation nationale au Togo ». La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Awa Nana DABOYA, Présidente du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), en présence de l’Ambassadeur de l’UE au Togo, M. Nicolas BERLANGA-MARTINEZ, des universitaires, des autorités administratives, politiques, morales et des organisations de la société civile.

Après l’étape du 3 mars à Atakpamé et le 4 mars à Kara, le séminaire de sensibilisation et de vulgarisation de Lomé a été consacrée à la présentation des résultats de recherche et la mise à la disposition des structures étatiques et des différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre des recommandations de la CVJR (Commission Vérité Justice et Réconciliation) , d'un ouvrage scientifique critique, suffisamment documenté aussi bien du point de vue théorique que pratique sur les questions d’ethnicité, de crises sociopolitiques et de réconciliation nationale au Togo. Œuvre d’une équipe pluridisciplinaire de 17 enseignant-chercheurs d’histoire, d’anthropologie, de droit, de philosophie, des sciences de l'information et de la communication et de la linguistique, issus des Universités de Lomé, Kara, Ouagadougou, et de Bordeaux 3, l’ouvrage scientifique de 440 pages accompagné d’un document de synthèse d'une centaine de pages, a été réalisé en un temps record de 5 mois 10 jours. Il a surtout le mérite de proposer des pistes de solutions pour la lutte contre les causes de la manipulation des questions ethniques, des violences intercommunautaires et interpersonnelles afin de prévenir et désamorcer des conflits au Togo.

En vue de permettre aux groupes-cibles (autorités administratives, politiques, morales, société civile, etc.) de s’approprier les résultats de cette étude, l’AHAT en collaboration avec le CEROCE a prévu des séminaires, des tables-rondes à mi-parcours et à la fin, dans le but de contribuer à promouvoir le sentiment national, les valeurs communes et les principes de l’Etat de droit, pour un meilleur vivre-ensemble. Les premiers exemplaires du document synthèse ont été remis aux autorités du HCRRUN et des exemplaires distribués aux médias, aux autorités traditionnelles et responsables des organisations de la société civile présents à la cérémonie.

L’étude a benéficié du soutien du Projet d’Appui a la Societe Civile et à la Reconciliation Nationale au Togo (PASCRENA) et avec l’appui de l’Union Européenne au Togo.

 

Image retirée.  Image retirée.