LA DIVISION SPORTS UNIVERSITAIRES/COUL

Vous permettre de faire du sport à votre niveau tout au long de l’année, vous imprégner par une ambiance positive où apprentissage et dépense d'énergie rythment chaque séance, mettre du tonus dans vos études, garder votre esprit vif et votre corps en mouvement…Vous initier, entrainer et perfectionner, à la pratique libre ou à valider l’activité sportive choisie sont les besoins auxquels répond la DSU/COUL.

Cette dernière propose en effet des enseignements hebdomadaires soit deux ou trois fois par semaine dans de multiples activités physiques, sportives régulièrement tout au long de l'année, sur les installations sportives de l’université. Elle dispense des formations qualifiantes ayant pour objectifs l'initiation et le perfectionnement à diverses activités sportives. Ces activités peuvent être choisies comme Unités d'Enseignement libres et donner la possibilité d'obtenir les 2 crédits semestriels requis.

Service commun de l’université, la DSU/COUL a pour mission d’offrir à toutes celles et ceux qui le désirent la possibilité de pratiquer le sport de leur choix. Sous la houlette d’enseignants spécialistes chacun pratique selon ses goûts, ses moyens physiques et son niveau. Par semestre différentes activités peuvent être pratiquées selon son gré. Ces activités nombreuses et variées comprennent différents niveaux : découverte, initiation, perfectionnement, professionnel.

La DSU/COUL, chargée d'organiser les pratiques physiques et sportives pour les étudiants de l'Université de Lomé, ses activités sont pratiquées soit pour la formation (élément constitutif du cursus) ou le loisir (pratique sportive sans notation).Elle contribue ainsi à l'intégration et l'équilibre dans la vie étudiante par la construction d'une élite sportive. Une autre manière de favoriser la réussite des étudiants menant également au dynamisme de l'Université.

 

LES ACTIVITES PROPOSEES

Envie de pratiquer un sport durant vos études ? Pour le loisir, ou l’intégrer dans votre cursus ?

La Division Sports Universitaires du COUL de l'Université de Lomé, propose une grande variété de pratiques sportives adaptées à tous les niveaux de pratique  au cours de ses activités hebdomadaires. Tous les étudiants de l’Université peuvent bénéficier de ces prestations et également participer aux manifestations sportives exceptionnelles tout au long de l’année. Cet enseignement permet aux étudiants en notation comme en loisir de s'initier ou de se perfectionner dans une spécialité de leur choix ou bien encore de s'entraîner et de participer aux championnats universitaires et autres.
 

Les activités proposées sont regroupées dans plusieurs familles : sports collectifs (basket-ball, football, handball, volley-ball...), sports de combat (Taekwondo...), sports de raquettes (tennis, tennis de table...), sports athlétiques (athlétisme).

  • LES SPORTS COLLECTIFS

Développer la solidarité, la cohésion, l’esprit d’équipe et la gagne sont les objectifs de ces jeux collectifs : le basket-ball, le volley-ball, le handball, le football.

  • LE BASKET-BALL

Le basket-ball est un sport, un jeu de ballon qui se joue à la main. Le but est d’envoyer une balle dans un panier (basket). Chaque équipe est composée de cinq joueurs sur le terrain, et de 5 (Europe) à 7 (NBA) remplaçants. Les cinq joueurs qui débutent le match font partie du cinq majeur.

PRINCIPES DU JEU

Le basket-ball se pratique par deux équipes de cinq joueurs sur le terrain, avec cinq remplaçants, en quatre périodes de dix minutes selon les règles FIBA et quatre périodes de douze minutes selon les règles NBA. Le chronomètre est arrêté à chaque arrêt de jeu (faute, temps mort …). Le nombre de remplacements est illimité et peut avoir lieu pendant un arrêt de jeu. La balle est hors-jeu dès qu’elle rebondit en dehors des limites du terrain ou qu’elle est touchée par un joueur en dehors des limites du terrain. Contrairement au football ce n’est pas la position absolue du joueur ou du ballon qui compte mais le dernier rebond ou appui (un joueur peut ainsi plonger en dehors du terrain et sauver la balle, tant que son dernier pas se situait dans les limites du terrain) Le marcher sanctionne le possesseur du ballon qui prend plus de deux appuis sans dribbler, où qui retombe sur ses appuis sans avoir quitté la balle après un saut. La balle est remise à l’adversaire au niveau où la faute a été commise. La reprise de dribble sanctionne le joueur qui reprend son dribble après l’avoir arrêté. Le contre en phase descendante, ou goaltending, sanctionne le défenseur qui contre un tir alors que la balle est en phase descendante et qu’elle n’a pas encore touché l’arceau ou le panneau. Le panier est alors accordé. L’équipe en attaque dispose de 8 secondes pour remonter sa moitié de terrain (auparavant fixé à 10 secondes, la limite a été baissé pour favoriser le jeu offensif). L’équipe en attaque dispose de 24 secondes pour tenter un tir. L’horloge revient à 24 secondes dès qu’il y a tir. En NBA, le tir doit au moins toucher la planche ou l’arceau pour que l’horloge se remette à 24 secondes. En cas de contre ou de air-ball l’horloge continue. Un joueur en attaque ne peut rester plus de 3 secondes dans la raquette. Les 3 secondes ne sont plus comptabilisés à partir du moment où le joueur cherche à sortir de la raquette. Lors de la remise en jeu, l’équipe attaquante dispose de 5 secondes. Un joueur est éliminé après 5 fautes (6 en NBA). À chaque quart temps, une fois que l’équipe totalise 5 fautes, l’équipe adverse tire automatiquement 2 lancers-francs, où que la faute soit commise. En cas de faute du défenseur sur dribble (contact avec le bras, obstruction), la balle est remise à l’équipe attaquante au niveau où la faute a été commise. Si les 5 fautes d’équipe sont atteintes, 2 lancers-francs sont tirés. En cas de faute du défenseur sur un tir, si le tir est marqué il est accordé et l’attaquant tire un lancer-franc. Dans le cas contraire, l’attaquant tire 2 lancers-francs pour un tir à 2 points, et 3 lancers-francs pour un tir à 3 points. Un passage en force est sifflé quand un attaquant percute un défenseur immobile. Le défenseur doit avoir ses deux appuis fixés au sol pour que le passage en force soit sifflé (ou être en position de recul pour éviter le choc, suivant les nouvelles règles FIBA). La balle est alors remise à l’équipe adverse (les fautes offensives ne sont pas comptabilisées dans les fautes d’équipe.)

LES ACTIONS DE JEU

• Le dribble Puisqu’il est interdit de courir en tenant le ballon, celui qui le contrôle doit le faire rebondir au sol pour pouvoir se déplacer avec.

• La passe Tout joueur peut donner le ballon à un coéquipier, en le lui lançant.

• Le tir Afin de marquer des points, tout joueur peut lancer le ballon dans le panier adverse. Si le ballon passe à l’intérieur de celui-ci, le but est validé et rapporte un, deux ou trois points.

• Le rebond Lorsqu’un tir manque la cible, les joueurs des deux équipes peuvent essayer de récupérer la possession du ballon avant qu’il ne retombe au sol, c’est ce qui s’appelle un rebond.

• Le contre Un défenseur peut essayer de dévier la trajectoire du ballon suite à un tir de l’équipe adverse, c’est un contre. La déviation peut se faire uniquement lorsque le ballon monte. Si un joueur touche le ballon alors qu’il est en phase descendante avant d’avoir touché le panneau ou l’arceau, le panier est accordé.

• L’interception Un défenseur peut essayer de récupérer le ballon lorsqu’un adversaire dribble ou tente de le passer à un coéquipier. S’il y parvient, c’est une interception.

FORMATION

Ce cours est dispensé à trois niveaux

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Basketball, à travers l'apprentissage des passes, des dribbles et des lois qui régissent ce jeu.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à inculquer aux apprenants  les fondamentaux collectifs, l'occupation et la progression sur le terrain en fonction des différentes phases de jeu,

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à apprendre aux praticiens de ce sport les principes d'attaque et de défense, les Systèmes de jeu,  la psychologie du joueur et la psychologie des compétitions de haut niveau

  • LE HANDBALL

Le handball est un sport collectif où deux équipes de 7 joueurs s’affrontent avec un ballon sur un terrain rectangulaire (dimensions : 20 mètres par 40 mètres) séparé en deux camps. Le nom vient de l’allemand : die Hand (la main) et der Ball (la balle, mot prononcé comme en français).

LES PRINCIPES DU JEU

• Une équipe se compose de 6 joueurs de champs et un gardien :

• 2 ailiers (droit et gauche)

• 2 arrières (droit et gauche)

• 1 demi-centre

• 1 pivot

• 1 gardien de but

Chaque équipe tente de marquer un but dans le but du camp adverse, lancer le ballon à la force du bras, de l’extérieur d’un espace appelé « zone » (les 6 mètres). Un point est compté par but. À la fin du temps réglementaire l’équipe gagnante est celle qui a le plus de points. Les matchs sont dirigés par deux arbitres aidés par un chronométreur et un secrétaire. Ces derniers forment la « table ». Les joueurs de champ ne peuvent jouer le ballon (dont la taille varie selon les différentes catégories d’âges et de sexes) qu’avec les mains. Est considéré comme faute tout ballon touchant une partie du corps inférieure aux genoux. Seul le gardien a la possibilité de détourner le ballon du pied. Les joueurs peuvent dribbler avec le ballon et faire au maximum trois pas ballon en main. Lorsque le ballon sort du terrain sur le côté, l’équipe qui a touché la balle en dernier concède une touche pour l’équipe adverse. Lorsque le ballon sort du terrain derrière l’un des deux buts, il revient au gardien si c’est un joueur adverse ou le gardien lui-même qui met la balle derrière la ligne. Si c’est un défenseur qui met le ballon derrière sa propre ligne de but (en la contrant par exemple), c’est l’équipe adverse qui le récupère.

LES SANCTIONS

• Carton jaune, pour une défense un peu virulente par exemple, qui ne mérite pas d’exclusion ; si un joueur reçoit deux cartons jaunes, il est exclu durant 2 minutes.

• Les deux minutes d’exclusion, pour un acte dangereux, un geste d’anti-jeu ou après un second carton jaune ; si un joueur est exclu trois fois durant la partie, il est définitivement exclu (équivalent du carton rouge).

• Le carton rouge, pour un acte très dangereux, représente une exclusion définitive du joueur, remplaçable seulement deux minutes après son exclusion, pénalisant ainsi son équipe.

LE TEMPS MORT

Chaque équipe peut bénéficier d’un temps mort par mi-temps. Celui-ci dure 1 minute et pour l’obtention de cette coupure de jeu il faut être en possession de la balle et déposer sa carte verte à la table de marque pour pouvoir en avoir l’attribution. Pour chaque catégorie de joueurs ou joueuses le temps du match est différent (dans les compétitions officielles de seniors (garçons et filles) et -18 ans (garçons et filles) les matchs se jouent en deux mi-temps de 30 minutes interrompues par une pause de 10 minutes).

FORMATION

Ce cours est dispensé à trois niveaux

NIVEAU INITIATIQUE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Handball à travers  l'apprentissage des passes, de la réception, des règlements et des techniques de jeu.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à inculquer aux apprenants les éléments permettant une participation effective au jeu en équipe.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Handball à travers  l'apprentissage des passes, de la réception, des règlements et des techniques de jeu.

  •   LE VOLLEY-BALL

Le volley-ball est un sport collectif, dans lequel 2 équipes de 6 joueurs, séparées par un filet, s'affrontent avec un ballon sur un terrain rectangulaire. Une équipe de volley-ball se compose de 6 joueurs sur le terrain, 3 devant la ligne d'attaque et 3 derrière en défense.

LES PRINCIPES DU JEU

Le volley-Ball se pratique le plus souvent en salle. Le terrain a une forme rectangulaire de 18 mètres de longueur par 9 mètres de largeur. Chaque camp occupe la moitié du terrain, moitié séparée de l’autre par un filet d’un mètre de haut placé à une hauteur variable en fonction de la catégorie d’âge des joueurs ou joueuses : 2,43 mètres pour les hommes, 2,24 mètres pour les femmes. D’autres hauteurs sont homologuées pour certaines catégories (jeunes). Une ligne d’attaque est peinte au sol dans chaque moitié de terrain, à 3 mètres de distance du filet. Elle est communément appelée ligne des 3 mètres. Deux mires (barres verticales) sont accrochées au filet à hauteur des limites du terrain (le filet est généralement plus large que ce dernier). Le ballon doit passer entre ces mires lors des échanges entre équipes lors des phases de jeu. La balle est en cuir et approximativement de la même taille qu’un ballon de football. Elle est cependant bien plus souple et légère que ces derniers. Le volley-ball est le sport le plus pratiqué au monde en comptabilisant licenciés et non licenciés.

REGLES DU JEU

Une équipe de volley-ball se compose de 6 joueurs sur le terrain, 3 devant la ligne d’attaque et 3 derrière. La position des joueurs est généralement désignée par un numéro de 1 à 6, 1 étant le joueur arrière droit, 2 l’avant droit, 3 l’avant-centre, 4 l’avant gauche, 5 l’arrière gauche, 6 l’arrière centre. Aussitôt la balle mise en jeu, les joueurs sont libres de se déplacer sur le terrain à leur guise (sauf que les joueurs arrières ne peuvent ni attaquer ni contrer dans la zone d’attaque, en fait dès qu’ils sont dans la zone d’attaque ils ne peuvent pas renvoyer une balle de l’autre côté si le contact avec la balle a lieu au-dessus du filet).

Les phases de jeu sont les suivantes:

• le service est effectué par le joueur en position 1. Il s’effectue depuis l’arrière du terrain. Le joueur se place derrière la ligne de fond du terrain et frappe la balle afin de la faire retomber à l’intérieur du terrain adverse, la balle peut toucher le filet. Le joueur est autorisé à lancer la balle, sauter (ses pieds doivent être à l’extérieur du terrain lors du saut) et smasher la balle, on appelle cela un service smashé, de plus en plus répandu à haut niveau.

• L’équipe adverse reçoit la balle, elle a le droit de la toucher trois fois(le contre ne comptant pas comme touche) avant de la renvoyer à son tour de l’autre côté du terrain. Un joueur ne peut toucher deux fois consécutivement la balle. L’échange continue alors jusqu’à ce qu’une des deux équipes commette une faute.

Les fautes les plus courantes sont:

• ne pas respecter le placement correct des joueurs à l’instant où le serveur frappe la balle (ex: le joueur 1 doit être derrière le joueur en 2 et à droite du joueur en 6)

• ne pas parvenir à retourner la balle dans le camp adverse en moins de 3 touches de balle

• laisser la balle toucher le sol à l’intérieur des limites de son terrain

• envoyer la balle de telle sorte qu’elle touche le sol en dehors des limites du terrain adverse

• toucher le filet avec une quelconque partie du corps ou des vêtements,

• un même joueur touche la balle deux fois successivement

• un joueur arrière (position 1, 5 ou 6) attaque une balle plus haute que le filet en étant à l’intérieur de la zone d’attaque délimitée par la ligne des trois mètres.

• la balle est touchée de manière inadéquate par un joueur (toutes les frappes doivent être franches, il est interdit d’attraper le ballon puis de le relancer). Un point est alors marqué et l’équipe ayant marqué ce point gagne (ou conserve) le service. Si cette équipe n’avait pas le service, les joueurs de cette équipe effectuent alors une rotation sur le terrain (le 1 prend la place du 6, qui prend la place du 5, etc.). La partie se déroule en trois sets gagnants de 25 points (avec deux points d’écart). , le cinquième set qui départage les 2 équipes se joue en 15 points avec 2 points d’écart. Il ne peut y avoir de match nul.

Les règles du volley-ball ont été largement remaniées entre 1998 et 2000 et autorisent désormais de toucher la balle avec toutes les parties du corps: autrefois, seules les parties au-dessus de la ceinture étaient autorisées. Le principe de comptage des points a été modifié: les sets se jouaient en 15 points, on ne pouvait gagner de point que si l’on était l’équipe ayant effectué le service. Enfin, un joueur particulier a été introduit: le libero, spécialiste en défense.

FORMATION

Trois grades de formation sont dispensés

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Volleyball à travers l'apprentissage des touches de balle, les manchettes sans déplacements, le service bas et le retour au calme et des lois qui régissent ce jeu.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à donner aux apprenants des notions plus avancées du Volleyball à travers les passes hautes, les différentes sortes de passe en mouvement, les  élans d'attaque et attaque, le service tennis et l'organisation du jeu.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à enseigner aux praticiens les différents types de réception (réception à 2, 3, 4, 5), le service flottant et smatch, la Lecture de jeu et les systèmes de jeu.

  •  LE FOOTBALL

Sport dans lequel 22 joueurs divisés en deux camps s'efforcent d'envoyer un ballon dans le but du camp adverse, sans l'intervention des mains. Le football est un sport collectif mettant aux prises deux équipes de onze joueurs autour d'un ballon rond. C'est actuellement le sport numéro un au niveau mondial.

PRINCIPES DU JEU

Le football met aux prises deux équipes de onze joueurs sur un terrain rectangulaire de 90 à 120 mètres de long sur 45 à 90 mètres de large. Pour les matches internationaux, les dimensions du terrain sont ramenées entre 100 à 110 mètres de long pour 64 à 75 mètres de large. L'objectif est de faire pénétrer un ballon sphérique de 68 à 70 cm de circonférence pour un poids de 410 à 450 grammes dans un but long de 7,32 m sur 2,44 m de hauteur. Le but est considéré marqué quand le ballon a entièrement franchi la ligne de but tracée au sol entre les deux poteaux.

Le Gardien de but.

Le seul joueur autorisé à utiliser ses mains est le gardien de but dans sa surface de réparation. Dans cette même surface, une faute habituellement sanctionnée par un coup franc direct, l'est par un coup de pied de réparation (penalty). Ce dernier s'exécute sur un point situé à 11 mètres de la ligne de but. Outre les fautes de mains, les autres fautes concernent essentiellement les comportements antisportifs et les contacts entre les joueurs. Le tacle est autorisé, mais réglementé. Un tacle par derrière est ainsi sanctionné d'un carton rouge synonyme d'expulsion. En cas de faute moins grave, un carton jaune peut être donné par l'arbitre au joueur fautif. Si ce joueur écope d'un second carton jaune au cours d'une même partie, il est expulsé.

La règle du hors-jeu force les attaquants à ne pas se contenter d'attendre des ballons derrière la défense. Pour qu'un joueur soit en jeu, il faut qu'il soit devant le dernier défenseur. L'arbitre assistant signale avec un drapeau le hors-jeu qui se juge au départ de la balle, c'est-à-dire au moment où le passeur effectue sa passe, et pas à l'arrivée du ballon dans les pieds de l'attaquant.

Le match dure 90 minutes en deux périodes de 45 minutes entrecoupées d'une mi-temps d'un quart d'heure. Lors de certains matches de coupe devant désigner un vainqueur ou un qualifié (on peut se qualifier en matches aller-retour sans nécessairement remporter le match retour), une prolongation de deux fois quinze minutes est disputée. Au terme de cette période, en cas d'égalité, les tirs au but départagent les deux formations.

LOIS DU JEU

Le football compte dix-sept « lois du jeu » régies par l'International Board. Le règlement est le même pour les professionnels et les amateurs, en senior ou chez les jeunes. La FIFA veille à l'application uniforme des mêmes lois du jeu partout dans le monde.

Les 17 lois du jeu :

 

Très conservateur, l'International Board modifie rarement le règlement contrairement à nombre d'autres disciplines sportives. Depuis la création du Board, la plus importante réforme fut celle de 1925 qui porte de trois à deux le nombre de joueurs adverses devant se situer entre la ligne de but et celui qui reçoit une passe pour ne pas être hors-jeu. Cette réforme a d'importantes implications en termes de tactique. Signalons également les réformes liées au gardien de but avec l'interdiction de prendre le ballon à la main sur une passe d'un partenaire (1992) et de la limitation à l'usage des mains dans la seule surface de réparation (1912). D'autres évolutions importantes ont lieu en 1891 : elles concernent l'arbitre.

FORMATION

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Football à travers les exercices physiques, l'apprentissage  des Lois du jeu et des techniques propres au football (Amortis, Dribbles, passes courtes, Tirs, etc.).

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à renforcer chez l’apprenant les techniques (Feintes, Passe longue, lobe, slalom, centre), les tactiques et les jeux aux postes.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à apprendre aux praticiens de ce sport les Systèmes de jeu, les plans de jeu, et la préparation Psychologique.

  •  LES SPORTS DE COMBAT

Maitriser une variante des arts martiaux pour mieux se défendre, se sentir plus puissant physiquement et mentalement, rien de plus merveilleux que la pratique du taekwondo.

  •   LE TAEKWONDO

Mélange du karaté et du kempo chinois, le Tae Kwon Do, est un sport de défense demandant beaucoup de souplesse et d'agilité. La grande majorité des frappes s'effectue avec les jambes : coups de pieds au corps, visage, sautés... Comme beaucoup d'arts martiaux, il s'appuie sur une tradition très ancienne, et existait bien avant le Moyen-Âge en Corée, à travers de nombreuses écoles, sous le nom de taekyon ou de subak.

LA TENUE

Les pratiquants portent un dobok, tenue traditionnelle blanche composé d’une veste fermée avec un col en V et un pantalon. La veste est serrée à la taille par une ceinture dont la couleur indique le grade du pratiquant :

• blanche, pour les débutants

• jaune, à partir du 8° Keup

• verte, à partir du 6° Keup (uniquement pour les fédérations affiliées à l’ITF)

• bleue, à partir du 5° Keup (à partir du 4° Keup pour les fédérations affiliées à l’ITF)

• rouge, à partir du 2° Keup

• noire, à partir du 1° Dan

LES TECHNIQUES

• Techniques de pied : TCHAGUI

• Techniques de coup de genou (Mouroup Tchigui) Interdites en compétition, elles ne servent que pour la self-defense et les Poom-Se (voir plus loin).

• Techniques de main Quasiment pas utilisées en compétition, elles portent des noms plus techniques, composées :

  • d’un nom de position de main : Jou Mok (le poing de face), Toung Jou Mok (le dessus du poing), Me Jou Mok (le côté extérieur du poing), Sonnal (le tranchant de la main), Patang Son (la paume), Pyeum Son Keut (le bout des doigts tendus et serrés), Ka Oui Son Keut (le bout de 2 doigts tendus et écartés), Pal Koup (le coude), Pal Mok (l’avant-bras),...
  • d’un nom de mouvement : Yeup (coup latéral), Nelyeu (de haut en bas, coup du marteau), Pandé (avec la main du même côté que la jambe avant), Paro (avec la main du même côté que la jambe arrière),...
  • d’un nom de hauteur : Aré (sous la ceinture), Mom Tong (tronc), Olgoul (tête),... • d’un nom de technique : Tchigui (attaque) ou Maki (blocage).

• En plus des techniques traditionnelles, il y a aussi :

  • de la casse (Gyeuk-Pa)
  • de la self-défense (Ho-Sinn-Soul)
LES PROTECTIONS

En combat, lors des compétitions, les coups étant portés, le port des protections suivantes est obligatoire : casque, plastron, protèges avant-bras, protèges-tibias, coquille. Coups autorisés

  • • Tous les coups doivent être portés debout et au-dessus de la ceinture.
  • • Les coups de pieds sont autorisés au niveau de la tête et du plastron (sauf dans le dos). Le coup le plus utilisé en compétition est Bandal Tchagui.
  • • Les coups de poing n’étant autorisés qu’au niveau du plastron, leur efficacité s’en trouve très amoindrie et ils sont donc peu utilisés.

LA FORMATION

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Taekwondo à travers  l'étude de l'étude des différentes parties du corps humain, des postures, des attaques des membres antérieurs et postérieurs, des blocages, des règlements et des techniques de jeu.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à inculquer aux apprenants, les notions  tels que le Knock Out (K.O), le Knock Down, les différentes formes de compétition, les différentes catégories de poids dans les différentes compétitions et les diagrammes des poomsés.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours consiste en une reprise détaillée des chapitres en lien avec la spécialité concernée avec un accent particulier sur les exercices pratiques.

  • LES SPORTS DE RAQUETTES

Lawn tennis et tennis de table sont les sports de raquettes qui vous sont proposés à l’UL.

  •   LAWN TENNIS

Le tennis est un sport de raquette qui oppose soit deux joueurs (on parle alors de jeu en simple) soit quatre joueurs qui forment deux équipes de deux (on parle alors de jeu en double). Les joueurs utilisent une raquette cordée verticalement et horizontalement à une tension variant avec la puissance ou l'effet que l'on veut obtenir.

Cette raquette, dont les matériaux peuvent varier, sert à frapper une balle en caoutchouc, remplie d'air et recouverte de feutre. Le but du jeu est de frapper la balle de telle sorte que l'adversaire ne puisse la remettre dans les limites du terrain, soit en marquant le point en mettant l'adversaire hors de portée de la balle, soit en l'obligeant à commettre une faute (si sa balle ne retombe pas dans les limites du court, ou si elle ne passe pas le filet).

Le nombre de sets (ou manches) nécessaires pour gagner un match varie selon plusieurs critères (comme le sexe, l'âge ou le tournoi). Les limites du terrain et certaines règles sont différentes pour les matchs de simple et de double.

LES FAUTES

On distingue plusieurs types de fautes au tennis. Une balle sera par exemple annoncée faute (ou « out » en anglais) lorsqu'elle ne retombe pas dans les limites du terrain (les lignes étant situées à l'intérieur du terrain). Le point est alors accordé à l'adversaire. Lorsque la balle tombe dans le filet, du côté du joueur qui a frappé la balle, le point est également accordé à l'adversaire, mais il n'est pas nécessaire d'annoncer faute. L'arbitre ne doit d'ailleurs pas signaler une balle qui tombe dans le filet comme « faute ».

Le service doit être frappé en diagonale de telle sorte que la balle tombe dans le carré de service. Si la balle ne tombe pas dans le carré de service lors de la mise en jeu, l'arbitre annonce « faute », et le serveur doit, soit servir une seconde balle si la faute survient sur le premier service, soit accorder le point à l'adversaire si la faute survient sur la seconde balle de service. Lorsque les deux services sont fautes (ils ne tombent pas dans les carrés de service, ou tombent dans le filet), on parle de « double faute ». Le point est alors accordé au receveur. Lorsqu'au service, la balle touche la bande du filet et retombe dans le carré de service où le joueur était censé servir, l'arbitre annonce « let » ou « filet », la balle n'est pas faute, et le joueur peut rejouer le service. En revanche, si la balle du serveur touche la bande du filet et tombe en dehors du carré de service, la balle est annoncée faute, et le joueur doit soit passer à sa seconde balle, soit accorder le point à l'adversaire selon qu'il a frappé une première ou une seconde balle.

Une faute plus complexe concerne le serveur. En effet, pour effectuer un service valable, il est nécessaire que la balle soit frappée avant que le joueur ne franchisse la ligne de fond de court. Ainsi, lorsque le joueur frappe son service, et a déjà une partie de son corps qui touche le sol à l'intérieur du court ou bien lorsque le serveur "mord" la ligne de fond de court au moment de son lancer de balle, le service est refusé. Le joueur peut alors soit frapper une seconde balle de service (si sa faute a été commise sur la première balle), soit accorder le point à l'adversaire si cette faute survient sur la deuxième balle. Cette faute, assez rarement signalée car difficile à juger, est nommée « faute de pied ». La « faute de pied » est également valable sur un plan latéral : le serveur doit se trouver du bon côté du terrain de telle sorte à servir dans une diagonale. Si le serveur sert à droite, il doit se tenir dans la partie gauche du terrain (et inversement) sans être dans le prolongement du couloir.

LA TENUE

Les vêtements n'ont cessé d'évoluer depuis le début des années 1980, devenant de plus en plus légers et confortables ; shorts et chemises chez les hommes, qui succèdent aux polos inspirés par René Lacoste, robes chez les femmes, qui portent progressivement des shorts et des débardeurs. L'arrivée de tissus nouveaux, tels que le polyester à la fin des années 1990 permet de mieux maîtriser la transpiration, rendant les vêtements plus confortables encore. Les tenues les plus fréquentes actuellement sont polo et short chez les hommes, débardeur et short chez les dames, cependant, le débardeur masculin et la robe restent appréciés par certains joueurs.

FORMATION

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Lawn Tennis à travers  l'historique du Lawn Tennis, le travail de coordination, la manipulation de la raquette et le jeu sur petit terrain.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à inculquer aux apprenants les techniques des coups perfectionnés, les différents services.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à apprendre aux praticiens de ce sport les systèmes de jeu, les techniques et tactiques avancées, l'arbitrage et les  petites compétitions.

 

  •   TENNIS DE TABLE

Sport qui consiste, pour deux ou quatre joueurs munis de raquettes, à envoyer une balle par-dessus un filet et qui se joue sur une table de dimensions standardisées. Le tennis de table (« ping-pong » dans le langage commun) est un sport de raquettes créé en Angleterre à la fin du XIXe siècle. Il s'agit d'un des sports les plus pratiqués au monde.

LES REGLES

Le jeu se joue en face à face à un contre un (jeu en simple) ou deux contre deux (jeu en double), sur une table séparée au milieu par un filet. Chaque joueur est équipé d’une raquette. Le but est de renvoyer la balle avec cette raquette sur la moitié de table adverse.

Un point est gagné par son adversaire chaque fois que le joueur :

  • • ne renvoie pas la balle,
  • • laisse rebondir la balle plus d’une fois sur sa demi-table,
  • • empêche la balle renvoyée par l’adversaire de rebondir sur sa propre demi-table (obstruction)
  • • renvoie la balle qui atterrit hors de la surface horizontale de la demi-table de l’adversaire,
  • • renvoie la balle qui touche un obstacle avant de toucher la demi-table adverse,
  • • touche la balle autrement qu’avec la raquette ou la main qui tient la raquette.

Autres cas plus rares :

  • • la balle touche plus d’une fois la raquette,
  • • le joueur touche la surface de la table autrement qu’avec la raquette ou la main qui tient la raquette,
  • • le joueur fait bouger la table,
  • • la balle est remise avec une raquette que le joueur ne tenait plus en main.

Dans le jeu en double,

• Le point est perdu quand le joueur d’une équipe touche la balle alors que ce n’est pas à son tour de renvoyer.

Une manche, on dit aussi fautivement un « set », est gagnée par le premier joueur qui atteint 11 points, s’il a au moins 2 points d’avance sur son adversaire. S’il n’a qu’un point d’avance, la partie continue ; elle est gagnée par le premier qui obtient 2 points d’écart avec son adversaire. Chaque échange commence par une mise en jeu, ou « service » : de sa main libre, un des joueurs lance la balle en l’air et la frappe avec sa raquette de manière à ce qu’elle rebondisse une fois sur sa surface puis, sans toucher le filet, rebondisse au moins une fois sur la surface adverse. Si la balle touche le filet, le service est à remettre (on dit traditionnellement « net », mais la bonne expression est « balle à remettre ») ; le service est à recommencer à chaque fois que la balle touche le filet. Le service est effectué en alternance par chacun des joueurs ou chacune des équipes tous les deux points tant que le score de 10-10 n’est pas atteint. Au-delà, l’alternance se fait à chaque échange.

LE DEROULEMENT DUNE PARTIE

Une rencontre de tennis de table se déroule généralement en 3 ou 4 manches gagnantes de 11 points : le premier joueur qui a gagné le nombre de manches requises est déclaré vainqueur. Dans le cas de 3 manches gagnantes, les joueurs peuvent donc jouer jusqu’à 5 manches. Pour 4 manches gagnantes, on peut avoir à jouer 7 manches.. À la fin de chaque manche, les joueurs changent de côté, et le premier service est donné à celui qui n’a pas fait le premier service au set précédent. Dans le jeu en double, les joueurs alternent, c’est-à-dire qu’ils se positionnent pour que celui qui est au service serve sur celui qui lui faisait les services au set précédent. Les joueurs n’ont pas le droit de s’exprimer bruyamment ou vivement au cours d’un échange (cri, réflexion, geste brusque, coup sur la table, coup de pied, etc.). En cas de perturbation extérieure, l’arbitre peut interrompre un échange : bruit gênant, 2e balle faisant irruption dans l’aire de jeu, etc. Chaque partie commence par une période d’adaptation de 2 minutes maximum. Cette période est faite d’échanges entre les deux adversaires, sans comptage des points.

FORMATION

NIVEAU INITIATION :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à initier les apprenants aux rudiments du Tennis de Table à travers, l'apprentissage des règles de base (Lois du jeu), les techniques de base et le développement des coups de base.

NIVEAU AVANCE :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à Perfectionner les techniques de base, à enseigner les circuits d'habiletés.

NIVEAU PROFESSIONNEL :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à enseigner aux praticiens les techniques (Prise de raquettes), les systèmes de jeu.

 

  •  LES SPORTS ATHLETIQUES

Soumettre le corps à de rudes épreuves, se sentir plus endurant, vivre sa passion d’athlète.

  •   ATHLETISME

Le terme "athlétisme" recouvre un ensemble d’activités variées comme :

  • - l’athlétisme de stade ou en salle comprenant les courses, les sauts, les lancers et les épreuves combinées ;
  • - la marche sur piste ou sur route ;
  • - le cross-country en pleine campagne ;
  • - les épreuves hors stade.

LA FORMATION

L’initiation à cette discipline se fait en deux étapes : l’initiation aux courses puis l’initiation aux sauts et lancers

INITIATION AUX COURSES :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à enseigner les notions de bases des courses aux apprenants à travers la préparation physique liée aux courses, les catégories de courses (Vitesse, demi-fond, fond), les techniques de courses et les divers règlements.

INITIATION AUX SAUTS ET LANCERS :

Ce cours à la fois théorique et pratique vise à enseigner les notions de bases des sauts et lancers aux apprenants à travers la préparation physique liés aux sauts et aux lancers, les catégories de sauts (Saut en longueur, saut en hauteur, triple saut, saut à la perche), les catégories de lancers (Le poids, le javelot, le disque, le marteau..), les techniques et les divers règlements.

 

  •  COMMENT S’Y INSCRIRE

La DSU/COUL met à votre disposition une multitude d’activités sportives traditionnelles et nouvelles, en salle ou plein air, encadrées ou en pratique libre, du débutant au confirmé (Basket-ball, football, taekwondo, athlétisme …).Pour Profitez du large choix  d'activités physiques, proposées par la DSU/COUL il vous faudrait remplir certaines conditions spécifiques.

Les Conditions d’accès aux offres de formation du COUL

  • Etre régulièrement inscrit à l’Université de Lomé
  • Disposer de crédits UE libres dans son parcours
  • Obtenir une carte d’accès aux œuvres universitaires (Carte COUL)

Les étudiants souhaitant pratiquer une activité physique et sportive au 1er et 2nd  semestre 2016-2017 dans le cadre du loisirs ou selon le cursus doivent obligatoirement s’inscrire auprès du COUL puis assister obligatoirement aux cours choisis deux fois par semaine(mercredi et vendredi), passer l'examen d’activités physiques et sportives avec la carte du COUL afin de les valider.(démarche importante pour l'obtention des crédits affectés aux UE libres).

LES COMPETITIONS

Vous désirez faire de la compétition, porter haut les couleurs de votre établissement (faculté, école, centre de formation ou institut).L’université de Lomé offre au cours de chaque année académique l’opportunité aux étudiants de participer à des compétitions interuniversitaires ou universitaires, régionales, nationales et internationales.

Concilier les études et la pratique sportive, les compétitions ou championnats universitaires constituent la passerelle idéale permettant d’éveiller et de susciter l’intérêt des étudiants à la pratique des activités physiques et sportives. Ces championnats s’articulent autour des différentes activités sportives proposées par l’UL tout en essayant de garder une démarche éducative et ludique pour la réussite complète de nos étudiants.

Convivialité, sens de l’union et esprit sportif caractérisent ces temps fort de la vie universitaire qui rassemblent la majorité des étudiants de toutes les composantes de l’UL.

L’une des particularités de ces événements sportifs est de donner l’occasion aux étudiants volontaires de prendre des responsabilités, soit sur le plan administratif, soit dans le management d’équipes, soit dans l’organisation d’événements sportifs afin de garantir leur investissement et plein épanouissement durant leur séjour sur notre campus.

 

AGENDA SPORTIF

Les activités sportives prévues dans le cadre de l’année académique 2016-2017 apparaissent comme suit :

PERIODE

ACTIVITES PROPOSEES

DESCRIPTIF/ CONDITIONS

1

Octobre 2016

Réunion Technique avec les Enseignants et Educateurs

Présentation de l’agenda sportif de l’année et perspectives

2

Octobre 2016

Inscription des étudiants dans les UE Complémentaires sports

Inscriptions au niveau de la Division des Formations Complémentaires

3

 Novembre 2016 – Juin 2017

Pratiques (Entrainements)

Mercredis et vendredis de 15h-18h sur les aires de jeu. (08 disciplines)

4

Mars - Avril 2017

Athlétisme : test d’évaluation des athlètes à travers un critérium

Epreuves de vitesse 100m

1500 m, 3 000m en hommes et dames

5

Championnats universitaires

Football, Basket-ball, Volley-ball, Handball, Tennis de Table, Law Tennis, Taekwondo

6

Mai – Juin 2017

Préparation des équipes pour les compétitions nationales et internationales

Stage pour équipes championnes

7

Aout 2017

Phase finale des Championnats inter universitaires (UL & UK)

Compétition nationale entre les équipes championnes régionales Sud/Nord

8

Aout - Sept 2017

 

Tournoi de Basket-ball "Holliday’s Trophy 2017"

 

Finalistes Championnats Universitaires 2017 et Ecoles de BTS + Univ Privées