Soumis par direcoop le mer, 08/08/2018 - 10:11

UNIVERSITE DE LOME : UNE POLITIQUE DE RECRUTEMENT AU SERVICE DE LA QUALITE

Recrutement UL

La genèse

En se fondant sur les dispositions des articles 38 et 39 de la loi n° 2000-016 du 1er septembre 2000 portant statut spécial du personnel enseignant de l’enseignement supérieur du Togo, l’Université de Lomé (UL), avec l’appui financier du gouvernement, a ouvert, au titre de la rentrée académique 2018-2019, trente-sept (37) postes d’assistants au profit des différents établissements (facultés, écoles et instituts).

Résolument convaincue que les formations reçues par les étudiants sont fortement tributaires de la qualification et de la qualité, de la compétence et de la capacité pédagogique de l’enseignant, l’UL renoue ainsi avec les principes forts du recrutement professionnalisé à partir de l’expression des besoins en personnel enseignant venant des commissions pédagogiques (CoP) des départements et filières, consolidée par les commissions scientifiques et pédagogiques (CSP) des établissements.

La décision n° 0024/UL/P/SG/2016 du 30 décembre 2016 portant nouvelle procédure de recrutement du personnel enseignant et assimilés à l’UL et, un manuel de procédures de gestion des ressources humaines venu en complément en février 2018, permettent de se démarquer totalement des pratiques clientélistes, consistant à recruter sur recommandation ou par cooptation, reléguant à la périphérie l’égalité et l’excellence devant les charges universitaires. Le recrutement est désormais concurrentiel, ouvert à l’international et transparent.

La recherche de la qualité enseignante s’inscrit dès lors dans une politique publique universitaire (Avis n° 001/P/SGDRH/2017 du 27 octobre 2017, Avis n° 003/P/SG/DRH/2017 du 06 décembre 2017 et Avis n° 004/P/SG/DRH/2018 du 29 mai 2018). Les appels à manifestation d’intérêt en vue du recrutement des enseignants sont désormais visibles sur les plans national et international.

La concrétisation

La mise en œuvre de cette politique a permis de pourvoir à trente-sept (37) postes d’assistants sur la base d’un processus de sélection transparent, conduit par un comité de pilotage (Arrêté n° 025/UL/P/SG/2018 du 06 mars 2018 portant création et composition du comité de pilotage du processus de recrutement des enseignants-chercheurs et assimilés à l’UL) dont les actions sont soigneusement guidées par le manuel de procédure. Ainsi, vingt-six (26) jurys spécialisés, dont les membres sont les chefs des départements concernés par les besoins, les enseignants spécialistes, un psychologue du travail et des organisations puis un gestionnaire des ressources humaines, soit plus de soixante-dix (70) personnes, ont été mobilisés pour la phase des auditions.

La qualité des nouvelles ressources humaines

Parmi les nouvelles recrues, neuf (09) ont reçu leur formation doctorale à l’étranger, soit 24,32 %. Par ailleurs, six (06) attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER), soit 16,21 %, ont été recrutés au profit de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG), de l’Institut Universitaire des Technologies de Gestion (IUT-G), de la Faculté des Sciences de l’Homme et de la Société (FSHS), de la Faculté des Lettres, Langues et Arts (FLLA) et de la Faculté des Sciences (FDS). Enfin, quatre (04) membres du personnel administratif ayant candidaté ont été retenus, soit 10,81 % des nouvelles recrues.

Le sort réservé aux nouvelles recrues

Sur le plan pédagogique et éthique, l’UL ne compte pas utiliser ses nouvelles ressources humaines à l’état brut. Une véritable formation sur la pédagogie, la déontologie du métier de l’enseignant du supérieur et sur l’assurance qualité leur sera dispensée, au cours de la semaine pédagogique de l’année académique 2018-2019, avant leur prise de service.

Sur le plan administratif, les nouvelles recrues seront mises à l’essai pour une période règlementaire de six (6) mois avant toute signature d’un contrat de travail, dans le but d’évaluer leurs aptitudes professionnelles. Un rapport circonstancié avec avis motivé sur les aptitudes professionnelles, le sens de la responsabilité et la capacité à travailler en équipe sera produit sur chaque nouvel enseignant in situ. Cette période probatoire permet également à la nouvelle recrue d’apprécier les conditions de travail, de rémunération, de sécurité, de santé au travail ainsi que le climat social à l’UL.

L’UL change, changeons-la ensemble.

Présidence UL