Aller au contenu principal

Mobilité

La mobilité a un impact positif considérable sur le développement des compétences à l’échelle individuelle et collective. Elle facilite l’accès à une éducation additive et de qualité augmentant ainsi l‘employabilité. A ces avantages individuels, il faut ajouter les avantages institutionnels pour l’Université de Lomé qui disposera de pôles de compétences prioritaires et deviendra un réel outil de développement dans un monde de plus en plus globalisé. Ici, nous distinguons deux types de mobilité : la mobilité sortante et la mobilité entrante.

Alors que la mobilité sortante a un grand impact individuel, la mobilité entrante a un impact institutionnel beaucoup plus important. En effet, l’arrivée des étudiants et des missionnaires issus de divers programmes de mobilité ainsi que l’apprentissage multilingue et multiculturel ont une répercussion positive sur les habitudes de formation et de recherche dans les différents domaines. Cette situation permettrait aux étudiants et au personnel, qui ne peuvent pas bénéficier eux-mêmes d’un programme de mobilité, de partager des activités et un environnement avec d’autres étudiants et d’autres universitaires. Afin de tirer le meilleur parti de ce potentiel, des stratégies et plans d‘action spécifiques sont nécessaires.

Cependant, à l’état actuel des choses, la mobilité entrante à l’UL concerne surtout les missions d’enseignement dans les différents parcours de master. La procédure mise en place est suivante :

  1. adresser au Président de l’UL, une demande de mission d’enseignement à l’Université de Lomé émanant du responsable scientifique d’EQAP (Equipe d’animation pédagogique) du master, ou du Doyen de la Faculté ou Directeur d’Ecole à l’UL (s’assurer que la demande est adressée au moins un mois à l’avance) ;

  2. s’assurer que la lettre de la demande est réellement affectée à la DIRECOOPS en faisant le suivi ;

  3. vérifier que la DIRECCOPS, après avis du Président, adresse deux courriers : une lettre d’invitation au missionnaire et une lettre de demande de financement de la mission au Président de l’UL ;

  4. s’assurer que le président de l’UL a autorisé le financement de la mission avant d’envoyer la lettre d’invitation de la DIRECOOPS ;

  5. vérifier que le Secrétariat Général (Service de voyage et Intendant) réserve un billet d’avion (pour le missionnaire voyageant en avion), un hébergement dans un hôtel retenu par l’UL pour le missionnaire et facilite l’obtention du visa du missionnaire (au besoin) ;

  6. veiller à ce que le protocole de la Présidence de l’UL et/ou le responsable de l’EQAP, le Doyen de la Faculté ou le Directeur de l’école se chargent de l’organisation de la mission (déplacement local, restauration, frais d’indemnité, départ du missionnaire, etc.).

  7. adresser une demande signée par le Doyen de la Faculté ou le Directeur de l’Ecole au Président de l’UL indiquant le volume d’heures assuré par le missionnaire pour le payement de son indemnité ;

  8. vérifier que la demande a été réellement approuvée par le Président de l’UL et affectée au Service financier ;

  9. faciliter le payement du missionnaire dans le délai de son séjour à Lomé par le responsable de l’EQAP, le Doyen de la faculté ou le Directeur de l’école ;

Pour ce qui concerne une mission à l’UL qui n’est pas prise en charge sur le budget de l’Université, une lettre d’invitation suffit pour faciliter l’obtention de visa pour l’intéressé. En dehors de la mobilité organisée par la DIRECOOPS, il existe d’autres programmes au sein des établissements et structures de recherche de l’UL qui offrent à des étudiants étrangers des bourses d’études à l’Université de Lomé. L’intégration de ces étudiants dans la communauté universitaire est facilitée par la DIRECOOPS (inscription académique, obtention de logement, etc.)

L’UL se fixe des objectifs à atteindre annuellement en termes de mobilité sortante pour incarner sa vision de la coopération. La démarche consisterait à fixer un taux pour les étudiants, le personnel académique, administratif et technique.

Plusieurs partenaires offrent des opportunités de mobilité sortante aux étudiants et aux personnels de l’UL. Au nombre de ces partenaires, nous pouvons citer le Gouvernement français à travers le Service de Coopération et d’Actions Culturelles (SCAC), la Coopération allemande (la bourse DAAD), la Francophonie (la bourse AUF), le Gouvernement américain (le Fulbright), la Banque Islamique de Développement, etc.

Pour quelques-unes de ces opportunités gérées par la DIRECOOPS comme le programme Erasmus+, la procédure est la suivante :

  1. publication de l’appel à candidatures avec la liste des documents à fournir et un délai de dépôt des candidatures ;

  2. examen de la régularité des dossiers des candidats (examen de la conformité des dossiers en fonction de la liste des documents à fournir) ;

  3. mise en place d’un comité de sélection des candidats ;

  4. définition des critères de sélection des candidats ;

  5. validation des critères par l’ensemble des membres du comité de sélection ;

  6. évaluation des dossiers présentant leur régularité en fonction de la liste des documents exigés ;

  7. audition des candidats ;

  8. publication des résultats de la sélection ;

  9. facilitation du voyage des candidats retenus (lettres de recommandation, obtention de lettre d’invitation, facilitation de l’obtention de visa, etc.)

  10. suivi du séjour des candidats admis à la mobilité à l’étranger ;

  11. obtention et signature de l’accord de mobilité ;

  12. présentation des rapports de mission.

Les Alumni sont des outils très importants d’accompagnement des étudiants et le personnel académique à la mobilité. Il y a en tout quatre associations d’anciens boursiers reconnues et actifs à l’Université de Lomé :

  1. France Alumni (Association des Anciens boursiers du SCAC) ;

  2. Association Togolaise des Anciens Boursiers du DAAD (A.T.A.B.-DAAD) ;

  3. Global Alumni Association of Togo (GAAT) réunissant les bénéficiaires programmes d’échanges financés par le Département d’Etat américain (Fulbright, SUSI, MWF, Humphrey, ILVP) ;

  4. Togo Fulbright Alumni Association (TFAA).